Now Reading
Chroniques de Nemecta #03

Chroniques de Nemecta #03

Partie III – Le 05 Avril 3303

L’icarius était prêt pour le décollage. VRS, soute, détecteur de corps stellaire, scanner de découverte, tout était embarqué. Nemecta finit de vérifier la check-list et alluma le transpondeur.
“Pilote ASP EXPLORER sur Pad 46 a Opérateur, demande autorisation de décoller.

– Autorisation accordée Commandant, fly safe”

Cinq sauts le séparait de sa destination : le système Orrere. “Un système d’anarchistes, de bons à rien” maugréa-t’il dans sa barbe en se rappelant sa dernière visite… Sa confrontation avec le Commandant Ddinistrioll, une cible de la JetGalactic and Co, ne s’était pas passé comme prévu, les deux soldats réussissant à s’échapper chacun de leur côté après avoir subi de lourds dommages.

“Espérons que cette escapade soit moins mouvementée” finit-il par lâcher en arrivant dans le système. Bien que Maya ait émis l’hypothèse que le contact puisse se trouver sur la planète 2e, il se dirigea instinctivement vers le deuxième corps céleste, son intuition le trompait rarement.
Après avoir amorcé la descente, Nemecta ralentit l’allure pour observer le panorama qui s’offrait à lui. Le soleil se couchait et dévoilait une vue magnifique, les lunes de Orrere 2 orbitant à des distances très proches les unes des autres.

“Tu as les coordonnées ?

– Oui mais…

– Mais ?

– Je suis pas très douée pour la lecture des cartes, tu veux pas essayer ?

– *soupirant* vas-y passe les moi !
[deux minutes plus tard] – Tu vois c’est simple, un peu à droite, un peu à gauche, tu stabilises et tu fonces sur les coordonnées !

– euh… *toussotant* c’est normal que les coordonnées soient inversées ?

– *la fusillant du regard* Comment ça ?

– Bah, en haut c’est le – et en bas les coordonnées positives, ça devrait pas être l’inverse ???

– *se rendant compte de son erreur* C’est ta faute aussi ! Tu m’as distrait !

– *enjouée* Ah oui ? Comment ça je t’ai distrait ?

– Pfff laisse tomber !
Après plusieurs détours, le vaisseau du Commandant Nemecta arriva dans un énorme canyon. La lumière de l’étoile ne parvenait pas à fendre le ciel et les phares de l’ASP étaient insuffisants pour éclairer au loin. Le jeune homme adopta une approche très prudente, se contentant de suivre à l’aveugle le canyon au son de son alarme d’impact.
Après quelques minutes, il décela au loin une lumière et enclencha la procédure d’atterrissage à proximité.

Après un premier tour de reconnaissance en SRV, il constata que l’enceinte était lourdement armée, tourelles fixes, Goliath, Sentinelles de patrouille… A quoi pouvait donc jouer Alvinia de Messalina ? Etait-ce un piège… Nemecta hésitait… foncer au milieu de la zone au risque de déclencher l’alarme ou rester terré dans l’ombre en attendant un éventuel contact…

Soudain le son d’un vaisseau en sortie de super-cruise attira son attention. Un Anaconda… armé de surcroît…

Et si tout cela n’était qu’une énorme manipulation du Black Birds Concilium pour appâter des curieux et les détrousser de leurs vaisseaux ? Peut-être que tout avait été simulé…

[Communication entrante – Commandant Gbueno]

– Alors ça se passe comment ?

*chuchotant* Attend, c’est bizarre, y’a un Anaconda qui vient d’apparaitre sur mon radar… il est armé… attend il se pose… bizarre, je vais voir… je te recontacte.
[communication interrompue] Prenant soin de vérifier que son SRV était dans le noir le plus absolu et qu’il ne risquerait pas de se faire repérer, il activa son système de communication. Après quelques échanges le pilote redécolla très rapidement et disparu en supercruise. C’était une fausse alerte !
“Bon… ça fait pas mes affaires tout ça !

– Nemecta…

– Quoi encore ?

– Euh… *hésitante* je crois que l’on est pas encore aux bonnes coordonnées… on est tout près mais c’est pas exactement les chiffres qui sont dans le message…

– Mais c’est pareil, c’est pas un ou deux dixième qui vont faire la différence non ?

– Euh… si… m’enfin tu sais, je ne suis qu’une IA techniquement plus intelligente qu’un homme… tu en fais ce que tu veux hein… j’pousse personne moi…

– Rah ça va ! J’te donnerai le manche la prochaine fois !

– *amusée* ah oui le manche ?…

– …*regard reprobateur*
Nemecta ralluma les phares du SRV et poursuivit son chemin un peu plus loin. Arrivé sur la crête d’une falaise, il découvrit en contre-bas l’épave d’un vaisseau.
Il rappela son ASP qui vint atterrir non-loin du site.
L’endroit était désert, des conteneurs jonchaient le sol, certains flottait dans l’air à quelques mètres du sol en raison de la faible gravité.
“Bon… plus qu’à faire le plein ! On ira ensuite à Carson Hub pour voir ce fameux contact qui est censé nous y attendre.”
*Scrutant les différents conteneurs* Tiens, de l’alcool de contrebande ! On va leur ramener ça, ils en auront besoin sur l’Orichalque pour se détendre un peu. Et puis ca ferait du bien à cette Chère Alvinia, elle a pas l’air des plus fun *rigolant vaguement à sa propre blague*”
Le silence se rompit à nouveau, un cobra bleuté venait d’apparaître sur le radar.
– Nemecta, le scan est formel, il s’agit d’Alvinia de Messalina !

– *pouffetant* Elle ne cessera de me surprendre, j’me disais bien que les conteneurs ne lui apporteraient pas grand chose… visiblement c’était un prétexte pour rencontrer les curieux qui déchiffreraient son message…


“*prenant un ton plus sérieux et professionnel* Madame de Messalina… les rumeurs étaient donc fondées…

– Je n’ai pas le plaisir de vous connaître Commandant Nemecta.

– C’est exact, nous n’avons jamais été présenté. Commandant Nemecta, des Wings of Justice. J’ai été informé de votre départ de Munfayl par l’un de nos éclaireurs. Je viens à votre rencontre, seul…En dehors de toute alliance ou contingence partisane.

– J’ai bien eu vos messages envoyés après mon départ. Pardonnez mon manque de courtoisie, mais je ne veux pas risquer que la flotte soit démasquées.Elle est actuellement encore trop fragile.

– Je comprends… j’espère que ma maigre contribution à votre dernier appel saura vous prouver que je peux être digne de confiance. Tout du moins, du peu de confiance que vous voudrez bien m’accorder

– Commandant Nemecta, votre soutien est hautement apprécié.

– J’espère discuter avec vous de la menace Thargoids… je crains que votre départ n’y soit lié

– Et vous avez raison. Le rapport “Atlante”, et vous êtes le premier à qui je parle de ce rapport, est une fenêtre. Une chose qui mérite tous les sacrifices, mais je ne vous en dirais pas plus. Il est encore bien trop tôt. Le LARA n’a toujours eu qu’une vision, qu’un angle d’attaque. C’est une erreur.,

– *sourire audible* Je dois me contenter d’un nom de rapport sans en connaître le contenu ?

– Oui Commandant Nemecta. Je ne peux rien révéler. Il est bien trop tôt. Si ce rapport dit vrai, il peut changer bien des choses.S’il est faux, mon échec sera total.

– Je me contenterai de cette confirmation pour le moment *marmonant dans sa barbe*

– Soyez patient. Nous allons commencer à travailler et à chercher. A ce propos…Notre prochaine destination, la première de la flotte, sera à 8000 Al de là. Seuls les commandants que j’ai rencontré ici sont au courant.

– 8000Al ????*s’adressant à Maya* On a le droit aux congés payés chez les WoJ ? Parce que ça va prendre du temps…

– Notre destination est un point important, un lieu plein de mystères et de réponses.Je ne peux pas encore révéler le nom du système. Il y a trop de risques, Les Black Birds sont très certainement à notre écoute ,notre recherche… Je suis assez étonnée d’ailleurs qu’ils ne soient pas parvenu à venir en ce lieu. La Division de l’Oeil n’est plus ce qu’elle était !…

– Entre nous, ils doivent plutôt panser leurs blessures en ce moment…

– Blessures qu’ils ont choisi de s’imposer. Mais qu’importe. Parlons de la suite. Commandant Nemecta, votre organisation est connue, et je comprend que vous êtes là en indépendant. Puis-je vous demander pourquoi ?

– Notre priorité a toujours été de lutter contre le chaos dans la galaxie. Les Thargoids pourrait être une source bien plus grande de désordre que les pirates et hors la loi que nous traquons habituellement. Le Haut Conseil refuse d’enquêter, jugeant qu’il ne s’agit pas de notre priorité. Mon point de vue est beaucoup plus nuancé…Je ne compte pas attendre sagement pendant qu’ils préparent une attaque… Voilà pourquoi je me suis lancé à votre poursuite lorsque notre éclaireur m’a informé de votre départ de Munfayl.

Je vous rassure, cet eclaireur n’est plus…J’ai veillé à ce que ce contact puisse être secret. Personne n’est au courant de ma venue.

– Je comprends. Est-ce que vous accepteriez de soutenir la Wing Atlantis ?

– J’ai ramassé des conteneurs destinés à être livrés à votre contact à Carson Hub… est-ce que cette réponse vous convient ?

– Oui, dans l’immédiat. Sur le moyen terme j’aurais besoin de vos compétences,Vous avez prouvé vos talents. Vous auriez sans doute été un très bon agent de la division de l’oeil. Je ne peux pas vous demander beaucoup plus.

– Autant vous dire que mes compétences en cryptographie sont limitées…Votre code… il m’a fait perdre des cheveux !

– Mais vous savez regarder. Et écouter. La flotte aura grand besoin d’yeux et d’oreilles pour surveiller ses arrières,

– Si cela vous suffit, alors oui je soutiendrai les Atlantes en collectant des informations si nécessaire… Mais qu’on se le dise Madame, j’espère que cette collaboration ne sera pas à sens unique…

– Je vous en remercie. Que voudriez-vous en échange de cette précieuse vigilance ?

– Je veux être mis au courant de toute découverte sur les Thargoids.

– Cela peut se faire Commandant…

– *l’interrompant* les miens requièrent ma présence. Je ne peux me permettre d’être absent plus longtemps sans éveiller des soupçons. Je romps le contact.

– Nous nous recontacterons. A bientôt.
Nemecta embarqua le SRV et fila droit à 90° avant d’engager le l’hypercruise vers BAGA.
Cette rencontre avait été assez étonnante. Il se doutait bien qu’Alvinia de Messalina surveillait de près ou de loin ceux qui avaient essayé de rentrer en contact avec elle, mais il ne pensait pas qu’elle prendrait le risque de venir les rencontrer en personne.
Son intuition avait été la bonne. La fugitive enquêtait sur les Thargoids. Cela était un bon point mais elle faisait encore un peu trop mystère à son goût… il faudrait sans doute continuer de gagner sa confiance pour essayer d’en tirer quelques informations utiles.
Il faudrait également qu’il réussisse à jongler avec ses obligations auprès des Wings of Justice…
*soupirant* 8000Al… j’me demande comment je vais pouvoir le justifier… espérons que l’holo-me soit bientôt mis en service. Cela me permettra de rester en contact tout en patrouillant dans la bulle… et puis… je serais surement plus utile de cette manière notamment si je dois surveiller les faits et gestes de certains groupes ou commandants…
Maya ?
– Oui ?
– Efface cette entrée du journal de bord. Aucun trace, rappelle-toi…

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top