Mark, journaliste

Visite à Chnoumis – Ou les systèmes sans grand intérêt

Temps de lecture : 6 minutes

Chnoumis – 1er arrêt

Ce Hauler est une épave volante, mais c’est mon épave, j’ai apposé un sticker PRESSE sur le flanc, espérons que cela suffise à me protéger contre les pirates, bien que la zone ne soit pas connue pour en avoir. Le FSD est enclenché, je pars vers Chnoumis.

Seule station dans le système, Hermite Port est un avant-poste fédéral. Wilson Robles m’accueille. Pas grand-chose à dire à un étranger. L’exploitation minière est la seule activité ici, enfin en apparence. En trainant un peu dans la station, on y découvre des résidents plus intéressés par l’acquisition de mines terrestres et d’armes incapacitantes que par la bauxite ou même l’or. Des pauvres gens cherchent des purificateurs d’eau, de l’eau même. Et certains ont perdu le sens commun et sont prêts à débourser des sommes folles pour avoir de la bière, du vin et du tabac, alors qu’ils n’ont même pas de nourriture !

Aussi bizarre que cela paraisse, je croise Jamie Lara, un officier d’interstellar factors, qui encaisse les reçus de prime pour les chasseurs en manque de temps pour aller les chercher eux-mêmes. Et j’ai ouïe dire qu’il y avait même un gars qui faisait du marché noir. Quelle étrange base, on croise de tout. Bon, il est temps de quitter ce taudis volant.

Astre de type M naine rouge. 1ère planète rocheuse à 22sl et le reste en corps glacé. 2 planètes gazeuses à anneaux à 1400sl et plus loin. Il parait qu’il y a 1860 âmes dans ce système. Vu le nombre de personnes croisées à Hermite Port, il ne doit pas y avoir grand monde ailleurs que dans la base…

Quelques bases minières, dont Nachtigal’s Inheritance. Pas grand-chose d’intéressant… Après avoir quitté la base terrestre, je suis attiré par un signal. Je vais sur place avec un SRV fraîchement acquis en échange du seul laser qu’avait le Cours Toujours. Après tout, la presse se doit d’être mobile et non armée !

Voilà que cette escapade me mène à une cargaison d’or et de séparateurs à résonance… Eh bien, voilà une bonne fortune ! Continuons ce fructueux reportage… Le Commander SteFBlood aura peut-être un piètre reportage, mais je commence à me renflouer. D’ailleurs en parlant de reportage, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire ?

Après avoir vite revendu mon butin, me voilà parti pour les planètes gazeuses, mais un clipper impérial pirate m’intercepte ! Que fait-on dans ces cas-là ??? Mon laser s’est transformé en SRV, j’ai un Hauler dont l’épaisseur de la coque ne dépasse guère celle du papier à Utabac. Je me soumets, et je fuis, comme j’ai lu quelque part. En me mélangeant les manettes, je me retrouve sur le départ pour Birreti ! Et bien voilà mon 2ème point de visite engagé, sans le vouloir, mais ça me sauve peut-être la vie ! Je reviendrai voir ces 2 planètes gazeuses plus tard, en espérant de ne pas retomber sur ce pirate richissime.

 

Birreti

Birreti est un système assez vide. Aux mains d’indépendants, le quartier est cependant assez sûr. Je découvre avec horreur qu’au marché courant de Platt City, station Coriolis locale, on trouve des esclaves à vendre !!! Des esclaves ? Je vois sur les écrans qu’il s’agit, certes pour une partie, d’esclaves impériaux, c’est-à-dire des volontaires, mais je vois aussi 70000 pauvres êtres humains, pour la plupart jeunes, à vendre ! J’ai la nausée, ce système est à 20 AL de mon point de départ, à moins de 100 AL de ma planète natale ! Qu’est devenu cet univers ? J’ai besoin d’air, ou plutôt de vide spatial, je décolle dans l’instant, sans visiter cette base d’esclavagistes !

Poisson vision, un avant-poste industriel, 2ème et dernière base du système est à 39000sl. Parfait, ça me laissera un peu de temps pour réfléchir. Que faire ? Que dire ? Le mieux pour ces pauvres personnes, c’est de dénoncer ces pratiques, et ils seront certainement sauvés par une armée forte, pas par un journaliste dans un Hauler désarmé.

Mon dieu, cette station ne diffère pas beaucoup de l’autre. Encore des esclaves à vendre ! Sur la plaque d’information, il est dit industrie. Il est vrai qu’afficher « marché aux esclaves » risque d’attirer l’attention, mais je ne vois pas d’industrie là-dedans !

Je vais explorer encore un système ou 2 à proximité, voir si ce secteur de la galaxie est un nid d’esclavagistes. Je crois que j’ai trouvé mon reportage, il y a des vendeurs d’humains du côté de chez vous !

Je fais un saut vers Bichamuni, un système contrôle par Tehuevi Labour, dans la station de Bear Landing, je suis heureux de retrouver une civilisation « normale », moi qui me plaignais des conditions de travail des journalistes sur Tehuevi, je pense que je vais réviser mon jugement… J’envoie une ébauche de reportage à mon mécène, on verra ce qu’il en dit.



Laisser un commentaire