Histoires de la Horde

Élément déclencheur. Son nom est Gnosis

Temps de lecture : 4 minutes

07 Septembre 3304, 

QG PRISME

« Je suis certain, Madame, que vous sauriez trouver nombre de faits historiques parlant de peuples poussés à sortir de leur neutralité, encore en état de choc, après une infâme agression. Un événement impuissant et négligeable devenant le déclencheur du souffle de la guerre parce que « l’instant » était parfait. Il fallait quelque chose, personne ne pouvait prédire si, ni quand, ce déclencheur viendrait sonner le rassemblement de ceux qui, armés et décidés, allaient entrer en guerre.

Son nom est connu depuis des mois. Je m’y suis souvent posé, croisant des femmes et des hommes en blouse blanche, parlant un langage que le béotien que je suis n’arrivait pas à comprendre. J’y ai déposé des échantillons étranges en votre nom, pour des analyses que je vous ramenais sous scellés. Je me souviens de son fuselage orange, dardant sa proue vers les pléiades où il rêvait d’aller. J’ai suivi la transhumance de ces explorateurs qui croyaient partir pour le mystère, l’interdit. J’ai appris leur déception et le carnage quand les xénos ont attaqué. J’ai compris, alors, que l’élément déclencheur, que PRISME attendait depuis un an, venait de recevoir un nom. Jamais je n’aurais pu l’imaginer.

Le Gnosis est donc ce qui a réveillé PRISME.

Je ne sais pas, Madame, si je me réjouis de la nouvelle que je vous apporte. Je ne sais pas Madame, si vous l’entendez un jour ou si cette lettre n’est que l’expression de mes doutes dont je dois maintenant me débarrasser pour revêtir l’amure du combattant vaillant.

Car oui, Madame, en votre absence, alors que vous flotter quelque part à Toroesing et que des dizaines de sauveteurs MediCorp ratissent le système à votre recherche, PRISME est sorti de sa réserve. Nous avons été douze à décider, et plus de 66% ont voté pour l’activation de PRISME.

Nous y sommes.

En cet instant précis, Madame, je ne sais si ce qui me fait le plus peur est d’arpenter le sentier de la guerre pour me retrouver face à celui que nous venons maintenant de désigner comme notre ennemi ou si c’est la colère que je pourrais un jour voir dans vos yeux. Cette question restera peut-être à jamais sans réponse. Mais s’il est une promesse que je peux vous faire, Madame de Messalina, c’est que je saurais pondérer mes ardeurs, n’engager que si nécessaire et ne pas sombrer dans la barbarie. Mais serais-je assez fort pour m’y tenir ? Je n’ai pas cette réponse.

J’espère, Madame, que nous aurons la chance de pouvoir discuter de cet élément déclencheur nommé Gnosis et de ce que nous allons devenir, nous, Agents PRISME.

Si vous revenez un jour.

Votre dévoué Agent ######## »

 

[dkpdf-button]



Laisser un commentaire