Now Reading
Journal de Spike – 27 mai 3303

Journal de Spike – 27 mai 3303

Tout le monde m’appelle Spike. Parfois Spiky, mais ça concerne surtout ma copine, pour l’instant mieux vaut éviter le sujet. A mon avis elle va m’en vouloir à mort, vu ce qui nous attend. Je travaille sur l’Orichalque pas très loin de la passerelle au département de navigation. Je suis un agent de navigation de grade 1, autant dire que remarquer mon travail ou ma présence tient de l’exploit ! D’habitude je n’ai pas grand chose à faire, en dehors des interminables archivages de données carto pour Universal Cartographics. Surtout n’allez pas croire que j’aime pas ce que je fais, au contraire ! J’ai toujours voulu naviguer, quitter mon monde natal et me noyer dans un océan d’étoiles. Quand j’ai vu l’annonce pour l’Orichalque, j’ai foncé. Evidemment c’est pas tout à fait ce à quoi je m’attendais, j’aurais du lire les petites lignes…même si je me souviens foutrement pas qu’il y en avait ! Je disais, désolé je suis pas écrivain faudra vous habituer, que mon superviseur (quelle paire de…)…ma superviseur donc m’a ordonné de tenir un journal de bord pour cette troisième opération de la Horde. Curieux, les dernières fois on se contentait d’un rapport rapide, là non un journal.

J’ai jamais tenu de journal de bord et je n’ai aucune idée de comment on fait ni pourquoi on le fait. J’ai décidé de l’appeler « Journal de Spike », ça en jette je trouve et tant pis si ça plait pas ou c’est pas ce qu’il fallait faire.

27 mai 3303

C’est l’effervescence depuis notre arrivée dans la soirée à HR 6421. L’orichalque s’est posé sur le PAD 24 de la station Serebrov Terminal, qui est un bazar sans nom. Il y a des vaisseaux partout, des ASP et des anac à la pelle, à peine les caisses de ravitaillement sont chargées que le vaisseau décolle pour laisser sa place à un autre, et ça continue en boucle.

A bord de l’Orichalque, on court partout, on se hâte. Tout le monde est à son poste depuis notre arrivée à Serebrov Terminal, nos heures de repos ont été repoussées pour une « durée indéterminée », espérons que ça veuille pas dire éternellement, sinon on ira pas loin ! En soirée le Regisseur est arrivé sur la passerelle et il paraît qu’il y est resté une bonne partie de la nuit, plongé dans les itinéraires que nous lui avions proposé depuis des semaines. Pas de nouvelle de la chef, par contre. Quand même, ça fait presque 3 mois que je travaille ici et je ne l’ai jamais croisé ! Pas de chance.

Le départ est prévu pour le 28 en soirée. Il manque encore pas mal de vaisseaux apparemment. L’un de mes collègues m’a parlé de 70 vaisseaux….je pense qu’il déconne totalement…70 vaisseaux pour se taper entre 60.000 et plus de 120.000 al pour l’itinéraire A, je peux pas y croire 2 minutes.

A bord on est prêt, on a pas mal de vaisseaux d’escorte, d’exploration et même des tankers et frégates de MediCorp. Ca nous a pas empêché d’emporter de la cargaison…moi qui pensais qu’on devait voyager léger…En tous cas impossible de savoir ce qu’on a en soute, les accès sont bigrement gardés à ce qu’on m’a dit.

J’espère avoir le temps de me poser un peu avant le départ demain.

Journal de Spike, terminé

View Comment (1)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top