Histoires de la Horde

Détruire ou sauver ?

02 novembre 3303, 

« Mon nom est Alvinia de Messalina et dans mon sang coule le courage et la peur des premiers pionniers se battant pour que survivent leurs enfants au milieu d’une nature hostile et impitoyable. Du passé de mes pairs je tire une force et une humilité qui guident mes choix. De ces choix sont nées de vastes épopées et se sont éteints de fous espoirs. J’ai renoncé au pouvoir et au luxe d’une foi inébranlable pour choisir le chemin du doute et de l’exil. Mais je n’ai aucun regret, car je crois en cette claire et juste vision. C’est dans ce vaste désert que mes yeux se sont ouverts. Je croyais avoir été rendue aveugle parce qu’empoisonnée par des barbares, mais me trompais puisque je l’étais par d’obscurantistes croyances. Mon exil est mon tropisme, me montre le chemin de la raison et de la lumière. 

Cette raison, cette Vérité la voici aujourd’hui exposée auprès de tous : 

Deux titans s’affrontent maintenant dans les Pléiades et nous devons faire un choix. Il vous est demandé une chose simple : participer à une opération communautaire pour sauver le dernier souffle de vie de vos congénères attendant, dans leur nacelle, seuls et au seuil de la mort, votre main tendue. D’un autre côté le démon vous offre la jouissance perverse de détruire la vie, inconnue et inquiétante s’il en est. AEGIS est un diable offrant à de jeunes enfants des jouets de mort depuis plusieurs semaines et il vous invite, avec le souffle fétide de la mort, à les utiliser pour raser tout espoir en vous promettant monts et merveilles. 

Le choix est d’une admirable simplicité : détruire ou sauver. Agir comme des brutes ou bien avec courage, sans armes ni combats, en faisant le choix de l’espoir et de la vie. 

Personne ne jugera, je ne le ferais pas. Mon choix est fait et je sais quel reflet je découvrirais dans le miroir quand l’heure sera mienne. Que voudrez-vous voir à ce moment-là ? 

Je vous en supplie. Tournez le dos à AEGIS et à ses promesses de mort et tendez la main à ceux qui la réclament !

Alvinia de Messalina »

 


 



Laisser un commentaire