Histoires de la Horde

Premiers contacts

Temps de lecture : 4 minutes

Le léger sifflement de l’air frais, généré par la centrale de traitement d’air du Cobra, était le seul bruit ambiant. La vallée, située entre de hautes montagnes, était plongée dans l’ombre depuis son arrivée. Elle patientait là depuis plus de 6 jours maintenant. Au calme, pratiquement toujours seule. Elle avait posé le Cobra en face de la lourde épave, morne et silencieuse, dont la partie avant était totalement engloutie dans le sol rocheux. Autour du vaisseau écrasé, un amas épars de containers attendaient patiemment qu’un chercheur de trésor vienne remplir sa soute.

L’intercom brisa la quiétude dont elle se repaissait, se souvenant des journées passées dans le refuge de sa planète natale à Crevit. Crevit, aurait-elle un jour la possibilité d’y retourner ? rien n’était moins sûr.

– Oui ?

-Vous êtes toujours en vie ! En voilà une bonne nouvelle !

Elle s’amusa de ce ton mêlant inquiétude et attachement.

– Je suis encore en vie commandant. Je sais parfaitement ce que vous pensez du fait que je sois ici en personne. Mais comme je vous l’ai déjà expliqué, ça ne pouvait être que moi.

-Et ça en valait le coup ?

-A un point que vous sous-estimez. J’ai déjà rencontré 6 commandants assez malins pour avoir trouvé le lieu de rendez-vous. La plupart sont des commandants hauts placés dans des corporations ou organisations puissantes. Evidemment ils sont ici sur leur initiative personnelle, mais ils sont venus. La plupart nous soutiendront d’une manière ou d’une autre, en échange de renseignements ou quelques services peu recommandables.

-Étonnant. Ça semble marcher. C’est une bonne chose. Que leur avez vous dit pour la suite ?

-La ligne est-elle sécurisée ?

-Oui, elle l’est. L’équipe des communications de la Horde a terminé ses protocoles de protection.

-Bien. Je leur ai dit à peu près la même chose à tous. J’ai répété ce que j’ai dit à ce premier commandant rencontré, à bord du Uhane : La flotte se prépare à bouger pour une destination de plusieurs milliers d’Al, et que ce départ est prévu aux alentours du 15 avril. Certains ne pourront pas nous suivre, mais ils nous aideront de bien d’autres manières. Quand à ceux qui sont prêts, ils savent maintenant qu’il vont devoir se préparer et préparer leur vaisseau.

-Et ils acceptent de partir si loin ?

-Dans la mesure ou nous serons rentrés d’ici la fin du mois, oui.

-A ce propos, Madame, j’imagine que vous êtes au courant pour le commandant Salomé ?

-Comment l’ignorer ? Elle est, d’ores et déjà, dans ma liste de contacts. Mais quant à savoir ce que nous ferons le moment venu, mon avis n’est pas tranché.

-Fort bien. J’attends vos instructions. Quand avez-vous décidé de rentrer ?

-En son temps. Vous savez où me contacter. Terminé.

Le silence retomba. Elle se relaxa et fixa le cosmos qui bougeait avec une lenteur reposante.

 

Vous pouvez lire et télécharger cet article au format PDF pour un meilleur confort de lecture. Toute reproduction ou diffusion interdite.

[dkpdf-button]



Laisser un commentaire