Codex de la Horde

Interaction Barnacles / Thargoids

Temps de lecture : 7 minutes

Rapport Scientifique

Référence Spécimen : #WA-3303-06 // SURF-iD-04

Informations

  • Date de l’observation : 06/063303
  • Situation : Planète
  • Type : Thargoids
  • Système : Pleiades Sector OI-T C3-7
  • ID : 004
  • Rapport du CMDR Jurema

Observations & analyses

A/ Emplacement

A l’heure actuelle, tous les signalements des interactions des vaisseaux inconnus avec les barnacles sont localisées dans le système Pleiades Sector OI-T C3-7 sur 2 planètes du système.

Planète A 6 aux coordonnées -42.7785 -21.7142. Double Barnacles

Planète B 3 aux coordonnées -41.3795 67.1302. Barnacles au fond d’un canyon sombre.

De longues heures d’attentes peuvent être nécessaire pour voir arriver le vaisseau inconnu.

 

B/ Description

Les Barnacles, découverts en janvier 3302 n’avaient, pour le moment, montrés aucun signe d’activité ni mouvements. Début juin 3303, une interaction a été observée dans le système Pleiades Sector OI-T C3-7. Cette dernière s’effectue entre les barnacles et un vaisseau Thargoid se positionnant à plusieurs centaines de mètres au dessus de la structure en surface. Après un retournement, le vaisseau Thargoids établi une connexion entre les deux éléments. Une colonne de lumière intense (de couleur jaune) va créer un lien dont le contenu est encore totalement inconnu à ce jour. Il n’est pas possible d’identifier pour le moment le « sens » de ce flux, ni même ce qu’il contient. Par contre, pendant toute la durée de la séquence des particules, roches, et SRV sont décrochés de la surface de la planète et s’élèvent en direction du vaisseau Thargoids. Il est donc possible, mais cela reste une hypothèse, que le flux soit montant.

La séquence est également accompagnée de bruits et vibrations fortement ressentis.

Pendant toute la durée de la séquence, les modules des vaisseaux et SRV sont désactivés.

A la fin de la séquence, la gravité redevient normale et les objets en sustentation retombent au sol. Le vaisseau quitte la zone.

 

Durées : 

  • Approche et positionnement du vaisseau Thargoid : 37s
  • Flux / échange entre le Barnacle et le vaisseau : 32s

Couleurs du flux

Le centre du flux a un code hexadécimal estimé à : #FBFACE
Le jaune moyen un un code hexadécimal estimé à : #F7F797
Les parties les plus sombres et de teinte verte ont un code hexadécimal estimé à :  #C9D27F

C/ Déroulement de la séquence

L’arrivée du vaisseau inconnu est signalée par l’ordinateur de bord qui détecte une anomalie FSD, cette dernière est suivie par la désactivation de presque tous les systèmes des vaisseaux et SRV présent dans un rayon de 5 Km autour du vaisseau Thargoid.

Le vaisseau se place ensuite au-dessus de la Barnacle.

 

Le vaisseau inconnu émet une lumière de couleur verte dont la fonction est encore inconnue.

 

Très rapidement après, un rayon tracteur ou aspirant est activé.

Des rapports signalent que les Scarab proche de la Barnacle sont soulevés de plusieurs mètres.

Le rayon cible directement le centre de la Barnacle.

Ce rayon reste actif pendant 32 secondes avant d’être désactivé.

Le vaisseau inconnu repart ensuite en ligne droite en accélérant sa rotation et en ouvrant un portail vers l’hyper-espace.

 

Les systèmes des vaisseaux et des Scarab se réactivent après son départ.

Il laisse derrière lui un sillage FSD anormal que l’on peut scanner avec un module approprié.

 

C/ Observations / Conclusions

Aucune interaction directe n’a été possible dû à la désactivation de nos systèmes par le vaisseau Inconnu.

Aucun changement notable ne s’est produit au niveau de la Barnacle. Le méta-Alliage était toujours présent.

La raison de cette interaction n’a pas encore été déterminée avec précision.

Galerie d’images : http://imgur.com/a/EvVdI

Données

Vidéo

Rapporteur : CMDR Jurmea – 16 juin 3303

Les informations contenues dans cette page sont des analyses et relevés effectués par les Atlantes. Ces dernières composent le Codex des Atlantes, le Savoir de la Horde. Vous n’êtes donc pas autorisé à divulguer ces informations confidentielles sans l’accord préalable de Madame de Messalina en personne. ©Wing Atlantis



Laisser un commentaire