Now Reading
Chroniques de Nemecta #02

Chroniques de Nemecta #02

Partie II – Le 4 Avril 3303

“Foutu code ! Elle pouvait pas faire plus simple !”

Cela faisait plus d’une heure que Nemecta s’acharnait sans succès à essayer de décrypter le message via les systèmes automatisés “Dcode”. Il commençait sérieusement à douter de sa capacité à déchiffrer, seul, l’étrange missive.

“Bon voyons, essayons de réfléchir… il y a beaucoup de lettres redondantes… parfois un triple hhh… des chiffres… ça ne doit pas être un simple décalage de l’alphabet, ce doit être plus complexe…

*prenant un bout de papier* Calme ! Procédons étape par étape !

Le premier mot à un tiret, c’est surement un verbe avec le pronom… hmmm… instinctivement je dirais “rendez-vous” mais le chiffre me perturbe… essayons avec ça déjà !

Si on ajoute le mot de quatre lettres “kbet”, avec de la chance cela peut faire “avec”, “donc”, “dont”, “dans”… *essayant différentes combinaisons*… “dans” me fait correspondre “8n” avec “le” et “tbtwnbn” avec “sasteae” qui pourrait signifier système…

*sautant de sa chaise* oui ça doit être ça ! le mot suivant est ORRERE ! C’est un système !!! C’est ça !!!

La première phrase donne si je m’en tiens à un alphabet de substitution à : “Renden-2ous dans 8e sasteae orrere, d8anete deux n au8 ooordonnees 43.8122, -173.9722”

Bon c’est pas parfait mais on avance !”

Hélas, le reste du code était peu compréhensible. S’il réussissait à détecter un ou deux mots, il ne parvenait pas décoder le sens de la phrase. Il devait trouver la logique du code et non pas se contenter d’un décryptage hasardeux au fil des lettres qu’il remplaçait une à une.

– Maya, tu as surveillé les communications de la Horde ?

– Nous n’avons pas réussi à décrypter leurs communications internes mais les signaux entrants sont parfois mal cryptés, nous avons réussi à décoder deux messages qui pourraient vous être utiles Commandant :

 

[Message intercepté du Commandant Zoran Asarame] “Zoran retour de mission. Mission statut : succes”

– Hmm… bon à savoir… nous irons voir ce Commandant pour lui soutirer des informations si nous n’arrivons pas à trouver la clé de cryptage !

– Mais euh… c’est des Greenplanets ? *naivement* Ils sont gentils eux ? Et puis ils nous aiment bien logiquement ? On pourrait pas simplement leur demander ?

– *vêxé* Nan ! On demande pas ! *tentant de se justifier* Je crois que tu n’as pas saisi ! Alvinia de Messalina a quitté le Black Birds Concilium ! S’il s’est vraiment passé quelque chose, on ne sait pas à qui faire confiance ! Cela pourrait tout aussi bien être un leurre !

Autre chose ?

– Un message d’un dénommé “SteFBlood” : “il faut chercher les lettres communes A, E, S, et essayer de faire correspondre avec des mots probables, Soleil, Vaisseau, Voyageur…”

– Hmmm ça m’aide pas, j’ai déjà décrypté la première partie comme ça !

 

[Interruption – communication entrante – Commandant Gbueno]

– Ha ha, vous aussi, vous surveillez les communications de la Horde ?

*surpris, hésitant* Euh… bah… euh… *à voix basse à Maya* C’est quoi ça ? Depuis quand on peut se faire hacker notre propre système de piratage ? Et puis c’est qui lui ?

– *chuchotant* J’sais pas, il a dû capter le signal de notre scanner de communication ! Peut-être qu’il a des informations !

– Foutu message ! J’sais pas pour vous mais moi j’y arrive pas ! Suis encore à Colonia en plus, les communications passent mal, j’ai peut-être raté une partie du message ! Pour le moment j’ai que le début !

*suspicieux* Orr… ?

– …ere, Orrere, oui c’est ça ! Je dois chercher un endroit où me poser, faites moi signe si vous avez du nouveau de votre côté !

 

[interruption de la communication]

– Etrange Commandant… *dubitatif, méfiant* un peu trop coopératif à mon goût…

– Attendez, je capte une autre transmission du Commandant StefBlood ! “le code est basé sur une clé […] caractères codés en double ou en triple […] donc une lettre du code peut représenter plusieurs lettres de l’alphabet”.

– Mais oui ! C’est ce que je comprenais mais je n’arrivais pas à le visualiser. Reprenons avec les caractères déchiffrés et essayons de trouver une série de lettre ou de chiffre qui se répète.

See Also

– Analyse effectuée. La clé de cryptage semble être : BEHKNQTWZ2T8

– Lance le décryptage automatique avec ce code.

– Lecture du message : Rendez vous dans le système Orrere, planète deux b/n/z aux coordonnées 43.8122, -173.9722. [commentaire de Maya : le système ORRERE ne comporte pas de planète 2 “n” et “z”, il doit donc s’agir de la planète “b” sauf à ce que le nom de la planète n’ait pas été codé et qu’il s’agisse en réalité de la planète “2e”. Les deux sont atterrissables. Il faudra patrouiller.]

Récupérez tout ce que vous trouvez. Pensez aux soutes contenant des matériaux rares. Prenez des photos.

Option : délivrez ce que vous trouverez à Carson Hub dans le système ROSS 478. Notre contact sur place viendra tout récupérer.

– Hmmm… visiblement ils ont besoin de soutien matériel.

– On s’y rend ? Je veux dire s’ils ne sont pas en danger, ils n’ont peut être pas besoin de nous ?

– Un contact sera présent Maya, c’est l’occasion d’en savoir davantage. Prépare l’Icarius, on y va en reconnaissance.

– Oui tout de suite ! *revenant vers Nemecta* Au fait, on vient de recevoir un autre message du Commandant Gbueno ! Il dit avoir décrypté le message intégralement !
Il dit que la distance l’empêche de se rendre sur les lieux, qu’il nous le laisse mais à condition qu’on lui fasse un rapport et qu’on maintienne nos communications ouvertes si l’on rencontre le contact de la flotte d’Alvinia. C’est son deal visiblement. J’lui réponds quoi ?

– Il nous le transmet ? Je veux dire ? Comme ça ? Sans rien demander en retour ? Pas d’argent ? Pas de matériaux ? Juste un rapport ?

– euh… oui oui, comme ça ! Je sais que votre caractère vous incite à vous méfier de tout et n’importe qui mais je reste persuadée qu’il y a des personnes normales dans la galaxie… bien intentionnées quoi ! C’est fou la nature humaine, parfois j’ai du mal à vous comprendre…

– ça va, ça va, arrête ta leçon de morale ! Je vais te faire confiance sur ce coup, dis lui que nous le tiendrons informé de la situation si jamais il y a du nouveau et que notre canal vocal reste ouvert *à voix basse* enfin… visiblement, il n’avait pas besoin de ça pour s’immiscer sur notre fréquence… Faudra que tu jettes un oeil à nos protocoles de cryptage quand même !

– Attendez, je reçois son message, je le lis pour être sûre… hm… oui, cela confirme notre version.

– Parfait, dis lui que nous nous rendons sur place.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top