Now Reading
Château de cartes

Château de cartes

Il ne restait que quelques systèmes à traverser avant de retrouver le reste de la Horde. Le voyage se terminait, il faudrait des semaines, peut-être des mois, pour tout analyser, corroborer et trouver ce qu’il fallait pour Déméter. Elle pensait avoir plus de temps, mais les choses s’accéléraient à une vitesse qui donnait le tournis. Elle se trouvait aux côtés du Regisseur de la Horde, dans une salle de réunion discrète et protégée de toutes oreilles indiscrètes. Même ici, à bord de l’Orichalque, des yeux traînaient…et les prochaines orientations de la Horde concernant toutes ces affaires allaient immanquablement amplifier le phénomène.

Le Régisseur et Alvinia de Messalina regardaient les retranscriptions des bases Thargoid récemment découvertes. La transmission était de meilleure qualité à mesure qu’ils se rapprochaient des mondes habités. Le Regisseur brisa le silence de plomb qui habitait la petite pièce.

-C’est terrifiant, le monde a basculé dans une chose que nous  pressentions à peine il y a un an ! 

-Impressionnant, sans doute, terrifiant, nous verrons. Rétorqua-t-elle. Mais ces bases, comme le reste de ces affaires vont avoir bien des effets sur l’Humanité sa société et sa politique. C’est du côté des puissances que nous devons focaliser. Avec l’apparition pratique des Thargoid, tout nous oblige à regarder d’un seul côté et de penser d’une seule manière. A mesure que les choses avancent le voile se déchire, et plus je suis persuadée que ce scénario est trop bien écrit, trop prévisible. 

-Machination ? C’est cela que tu as en tête, toi aussi ?

-Je ne succombe pas aux chants des sirènes, crois-moi. J’écoute ce que disent Weaver, mes espions et les journalistes en essayant de garder le plus de recul possible. Mais le constat est bel et bien là : Nous revenons de Hawking’s Gap et Conflux. Nous avons écouté les cris des hommes et des femmes à l’agonie sur le Zurara. Nous avons enregistré les démences de colons sacrifiés sur l’autel de projets terrifiants, nous avons senti le malaise à proximité de Jaques. Ajoute à cela la muselière que cette garce de Fédération met à Palin et tu dois te poser une seule question : a qui profite le crime ? Et maintenant…il y a…ça.

Elle désigna l’hologramme projetant l’image d’une machine non humaine autour de laquelle tournoyait une myriade de points lumineux. Les spirales d’une Galaxie, inconnue ou incomplète, ne faisait presque aucun doute.

-Tu penses vraiment que la Fédération est liée à…ça ? 

-Oui. Je le pense….non…en fait, je le sais. Je vois…je vois que demain se lèvera un vent qui fera plier les superpuissances, les conglomérats de l’ombre et les cercles fermés dictant leurs lois sans jamais rendre compte. Demain sera le premier jour d’une ère nouvelle et nous accompagnerons, quoi qu’il nous en coûte, cette tornade qui fera tomber le château de cartes. Elle murmurait presque, comme si elle récitait une litanie secrète.

-Si nous empruntons ce chemin, nous devrons renoncer à des alliés, nous devrons affronter de très puissantes forces, tu le sais ?

-Nous ferons ce que nous devrons faire, mais si nous devons périr en détruisant l’ordre établi, nous le ferons. Nous serons peut-être amené à rejoindre une armée de l’ombre, mais nous ne contraindrons personne à le faire. Cependant, même si nous sommes une partie de l’outil faisant choir l’Alliance, l’Empire, la Fédération et tous ceux qui se croient protégés par l’ombre nous ne perdrons pas de vue notre objectif.

-Déméter.

-Oui, Déméter. Qu’on me taxe de folle, de manipulatrice, je m’en moque. Je ne quitterais pas ce monde sans avoir achever ce projet. 

-Si nous y arrivons. Je te rappelle que nos premières expériences se sont soldées par le décès de ce Spike* et de ses amis. Il avait un ton acide qui la secoua. C’était clairement voulu.

-Nos expériences n’ont tué personne ! C’était un accident, ce Spike et ses amis ont été assez stupides pour aller là où il ne fallait pas. Ils ont failli tous nous tuer. Sans Déjanire** nous ne serions plus là. 

See Also

-Ok Ok, calma-t-il. Il n’empêche, ce sont bien les expériences de ce même Déjanire qui les ont tué. Nous aurons, quoi que tu en dises, ces morts sur la conscience ! 

-Viendra le temps où il nous faudra expier nos pêchers. Mais pas encore. Elle refixa la titanesque structure enfouie dans le sol sableux d’une planète devenue le centre nerveux de toute l’humanité. Avant cela, reprit-elle, nous avons un combat à mener, un combat capital…et il commence…..demain….

 

*Spike, voir le journal de Spike

**Dorian Déjanire, Maître empoisonneur arrivée sur la demande de ADM au sein de la Flotte. Voir Dorian Déjanire

 

Vous pouvez lire et télécharger cet article au format PDF pour un meilleur confort de lecture. Toute reproduction ou diffusion interdite.

[dkpdf-button]
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top